Frog Eye Orinoco

Frog Eye Orinoco

Distributeur
Kokopelli
Prix normal
€3,40
Prix réduit
€3,40
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses.

Cette ancienne variété de 1,5 m de haut produit entre 16 et 18 feuilles de 70 cm de long sur 35 cm de large offrant un fort parfum ainsi qu’une teneur moyenne en nicotine.

 

CULTURE :

Semis : en godet

Conseil de semis : Semer en clayette, sous abri lumineux, à une température d’environ 18 °C. Recouvrir superficiellement de terre. Repiquer en godets individuels lorsque les plants atteignent le stade de plusieurs feuilles. Mettre en place après les dernières gelées. Les variétés naines devront être espacées de 20 cm en tous sens et les variétés à fort développement de 80 cm en tous sens.

Période de semis (sous abri) : Mars, Avril, Mai

Période de récolte : Juin, Juillet, Août, Septembre

Culture : en pleine terre, en pot

Exposition : mi-ombre, ensoleillée

Besoin en eau : moyen

Nature du sol : humifère

Qualité du sol : riche, frais, drainé

 

CARACTERISTIQUES :

Nom latin : Nicotiana tabacum

Précocité : mi-saison

Contenance du Sachet : 400 graines

Taille des plants : De 100 à 150 cm

Taille des feuilles : De 35 à 70 cm

Feuillage : allongé

 

ORIGINE :

Origine historique de la variété : États-Unis

Année de référencement :

Description ancienneté : Cette ancienne variété est issue de “Virginia Orinoco”, une des plus anciennes variétés répertoriées aux États-Unis vers 1880.

 

UTILISATION :

Usage : Nous savons aujourd'hui que ce sont les centaines des produits chimiques, additifs et addictifs (présents par milliers dans la fumée d'une cigarette) qui font du tabac une plante mortelle. L'industrie du tabac et les enjeux économiques engendrés par sa vente nous le présentent comme plante hautement cancérigène, et pour cause, mais il est important de différencier le Tabac, plante médicinale et sacrée, et ce que l'on nous vend sous la mention “fumer tue”. Souvent nommé “plante maîtresse” par de nombreuses tribus, il a depuis toujours été utilisé par voix gastro-intestinale ou respiratoire - en jus, mâché ou fumé - pour ses nombreux usages. Prisé, il est très réputé pour soigner les migraines. En homéopathie, une dose très faible de Nicotiana tabacum est aussi prescrite en cas de migraine, de nausée, de vomissements et de problèmes de circulation. Le tabac est, semble-t-il, toujours utilisé pour lutter contre les parasites. Historiquement, il était employé pour soulager l'asthme, la toux, les rhumatismes, la goutte, les douleurs et les névralgies, l'épilepsie et pour réaliser des lavements purgatifs. En 1614, le médecin William Barkley écrivit «Utilisé avec modération, il n’existe aucun médicament comparable au tabac. Tout dans cette plante a des vertus curatives». Les Peuples Amérindiens et de nombreuses tribus d'Amérique Latine emploient le tabac en cérémonie pour communiquer avec les esprits (à travers la fumée), remercier le Créateur, prier pour obtenir de bonnes récoltes et de bonnes prises de poissons, faire la paix avec l'ennemi (calumet de la paix) ou lors de rites de passage.

Liquid error: Could not find asset snippets/translation-lab-language-switcher-floating.liquid